Souvent confondus avec le campagnol et la musaraigne, le mulot est un rongeur qui pullule principalement dans nos jardins. Toutefois, il n’hésite pas non plus à se faufiler dans nos maisons pour faire de gros dégâts. Ce petit rongeur mignon pour certains et effrayant pour d’autres, n’est malheureusement pas l’ami des jardiniers et des maraîchers. Retour sur le mulot, ce petit mammifère, et sur les moyens de le tenir à distance de nos habitations avant la dératisation.

La fiche d’identité du mulot

Le mulot est un mammifère de type rongeur que l’on confond aisément avec une souris. Il est de couleur plutôt claire (dos roux à gris ventre blanc). Il a de grandes oreilles et un museau pointu. Il pèse entre 25 et 35 grammes et mesure entre 8 et 12 cm sans compter la queue qui peut mesurer à elle toute seule 9 cm ! Ses pattes arrière son plus longues que ses pattes avant ce qui lui permet de faire des bonds incroyable (jusqu’a 80 cm).
Malgré son côté « migon », celui-ci fait partie de ces rongeurs nuisibles dont la dératisation est indispensable.

Le mulot est aussi un excellent grimpeur !

Le lieu de vie du mulot

Ce petit rongeur vit en Europe, en Afrique du Nord et en Asie. En France, c’est même l’espèce la plus répandue. On le trouve pratiquement partout : dans les forêts, à la lisière des bois dans les jardins et les potagers. Mais le mulot n’hésite pas non plus à pénétrer dans les maisons et plus particulièrement dans les caves, les greniers ou les granges. C’est la qu’il trouve la nourriture dont il a besoin.

Photo credit: fra298 on Visual hunt / CC BY-NC-ND

L’alimentation du mulot

Il mange, bien sur, du fromage et du pain mais il est friand également de céréales. Il peut manger également des champignons, des escargots des larves et des insectes.

Son alimentation est très varié.

Mais c’est surtout dans les cultures qu’il fait le plus de dégâts surtout si les mulots sont nombreux. En effet, la femelle peut donner naissance jusqu’a 70 petits dans sa courte vie (2 ans seulement). De plus, il atteint sa maturité sexuelle qu’au bout de seulement 2 mois. Sans dératisation, on peut donc vite être envahit par ce rongeur nuisible.

 

Qu’elles sont les moyens pour éloigner le mulot de nos habitations

Avant de faire appel à des professionnels de la dératisation, Callisto Hygiène vous propose plusieurs solutions préventive pour les éloigner.

La dératisation

Si malgré tous ces conseils les mulots établissent quand même leurs domiciles dans votre habitation, la dératisation est le seul vrai moyen de les chasser durablement.
Les techniciens du Réseau Callisto Hygiène ont les conseils, l’expérience et les moyens nécessaires pour procéder à une dératisation efficace et durable de votre environnement.

N’hésitez pas à nous contacter pour obtenir un déplacement, une inspection et un devis gratuit.